Ce site dispose de deux pages d'accueil :

A l'ouverture du site, voir :

La dernière page d'accueil consultée Accueil 1 Accueil 2

Blog de l'association ReOpen911

Les médias et le 11/9 en 2009 / 2010 : entre intérêt prudent et diffamation facile

Posté par .Rédaction le 14/02/2010

Au vu de l'agitation anti-"théoriciens du complot" qui secoue le landerneau hexagonal en ce mois de Février, il nous a semblé utile de rappeler à tous ici, les évolutions constatées sur la recension de notre "cause" dans les medias mainstream depuis début 2009, manière aussi de souhaiter à tous nos lecteurs - même tardivement - une année 2010 aussi passionnante que celle qui vient de se terminer. Nos medias "mainstream" commencent à rendre compte des recherches scientifiques et citoyennes en cours sur les attentats du 11/9 grâce aux progrès de quelques chercheurs indépendants. Mais ils n'enquêtent toujours pas par eux-mêmes pour vérifier les sources du "mouvement international pour la vérité". En France, ils évitent même d'aborder frontalement le sujet, d'inviter ses experts, et préfèrent toujours et encore stigmatiser ceux qui le portent tout en donnant l'impression de leur donner librement la parole. Après avoir évalué la portée réelle de parutions et diffusions récentes, nous vous en proposons une recension sélective hors Etats-Unis (qui nécessitent une longue étude à eux seuls).

Rome, Septembre 2008


Les journalistes doivent prendre des risques

par Bluerider, Février 2010

La liste des questions posées par le "Family Steering Comittee",
"comité de pilotage des familles de victimes"
"70% n'ont pas de réponses, et les 30% restants, c'est parce
qu'ils savaient que nous savions" Lorie Van Auken, 2005
 

Le tournant 2009-2010 démontre la vitalité des interrogations que le "mouvement international pour la vérité", par l'intermédiaire de ses innombrables activistes, soulève et adresse aux medias du monde entier. Nous espérons les voir enfin enquêter sérieusement sur ces attentats. Rappelons que du point de vue purement judiciaire, sont en jeu toutes les invraisemblances, impossibilités, incohérences, erreurs, mensonges, omissions, oublis et falsifications de faits relevés par des chercheurs indépendants dans le verbatim de la version officielle. Nous redonnons ici la fameuse liste des 171 questions posées à la Commission du 11/9 par les familles de victimes (1), par qui tout a commencé.

 

Kristen Breitweiser et Lorie Van Auken, Washington, 2004, commission du 11 septembre

Mais si la presse écrite "mainstream" bouge dans plusieurs pays, toutefois ne nous leurrons pas : ces avancées majeures dans des parutions officielles "mainstream" ne constituent que des recensions -certes plus honnêtes et fidèles qu'auparavant- des recherches indépendantes en cours et de leurs principales découvertes. En l'état, pour ne prendre que le cas de la France, depuis la publication en 2004 du livre d'Eric Laurent "La Face cachée du 11 Septembre", aucun journaliste français, ni étranger, ne s'est lancé lui même dans des recherches indépendantes et autonomes. Aucun journaliste n'a remonté vraiment le flux des faits scrutés par le mouvement depuis 8 ans. Marc de Miramon a produit une synthèse très documentée en Septembre 2008 dans L'Humanité Dimanche, mais ce n'est pas une enquête in situ. Eric Raynaud a publié en Septembre 2009 une bonne compilation des progrès de la recherche citoyenne, mais n'a pas enquêté lui-même sur les lieux. La TVLibre est sur le coup. Nous en sommes heureux. A quand un titre ou une chaine "mainstream" ?

Nous demandons simplement aux journalistes de travailler sur notre documentation, limitée mais indépendante, puis de retourner enquêter dans les coulisses du Pentagone, de la Maison Blanche, du FBI, de la CIA, de la NSA, de l'Armée, de l'Autorité Portuaire de la ville de New-York, de son City Council, des entreprises de démolition impliquées dans le déblayage, ou par exemple auprès des membres de la CIA qui petit à petit partent à la retraite, ou encore auprès de Convar à Pirmasens, ou de AXA, Merryll Lynch, la SEC, UA, AA ou l'Autorité des Marchés Financiers (ex COB). Nous voulons par exemple savoir qui a acheté des "put-options" sur les marchés de Chicago et New-York via l'Europe la semaine avant le 11 Septembre. Le FBI a arrêté son enquête parce que la Deutsche Bank ou Munich RE -entre autres- sont des opérateurs au-dessus de tout soupçon. Et alors ? Le cybercitoyen peut-il se satisfaire d'une réponse aussi absurde ? Nous voulons savoir qui a transmis à Reuters l'information de la chute de la tour 7, diffusée ensuite par la BBC avec 26 minutes d'avance ! Nous voulons savoir quel ordre l'assistant de Dick Cheney, dont a parlé Norman Mineta aux audiences de la commission, avait reçu du vice-président, alors que le vol AA77 se rapprochait du Pentagone. Nous voulons savoir ce que sont devenues la femme et les 4 filles de Barry Jennings, et ce qu'elles ont à dire sur ce père de famille témoin-clé du WTC7 disparu trop tôt... Du côté scientifique de l'enquête, nous demandons par exemple aux journalistes, d'enquêter sur l'origine industrielle exacte de la nanothermite (un accélérateur thermique de haute technologie militaire) trouvée par le maitre de conférence Niels Harrit et le professeur Steven Jones dans 3 échantillons de poussières des WTC. Ces matériaux militaires extrêmement rares et qu'il est impossible de se procurer, n'ont aucune raison d'y figurer. Nous voulons aussi que les journalistes interrogent les innombrables témoins que nous citons, pour mieux cerner leur honnêteté.... Aucun journaliste "mainstream" n'a sérieusement expertisé l'enquête Penttbom du FBI, et les très nombreuses pistes sans suite qu'elle recèle, comme celle des délits d'initiés, de l'identité réelle des pirates, des vols saoudiens post-11 septembre, ou des pièces à conviction retenues lors du procès Moussaoui et ses péripéties décoiffantes... Nous trouvons tout cela scandaleux. Les portes d'entrée "qui posent question" et qui ne sont pas des "détails" dans ce dossier sont innombrables et énormes.

Les médias sont communément appelés le "4ème pouvoir". Avant que le "mouvement international pour la vérité" ne parvienne à saisir le pouvoir judiciaire, législatif ou exécutif des pays impliqués, c'est aux journalistes d'enquêter sur le fond, à la lumière des questions insistantes relayées par des citoyens de pratiquement tous les pays du monde. 90 pays ont voix au chapitre, au titre de leurs ressortissants assassinés ce jour-là. 90 pays, à commencer par leurs médias, sont en droit de demander des explications aux protagonistes de cette affaire, qui aillent désormais beaucoup plus loin que ce que le FBI a bien voulu nous transmettre il y a 8 ans. Or les parutions et émissions dont nous rendons compte ci-dessous ne constituent pas des enquêtes journalistiques ex-nihilo. Au mieux, elles reconnaissent désormais l'existence du mouvement, de recherches en cours, et d'arguments à peine dignes d'être publiés. Mais elles ne constituent pas un engagement unilatéral total aux côtés du mouvement. Ce sont encore moins des enquêtes effectuées sur la base de nos informations. Nous restons diabolisés. S'intéresser à notre documentation, c'est déjà pour ces médias, prendre le risque d'accréditer notre doute. Et ce doute reste en France encore totalement illégitime pour beaucoup d'entre eux, qui vont jusqu'à reprocher à des Frédéric Taddeï de trop laisser s'exprimer un Mathieu Kassovitz, au motif de la légèreté de ses paroles, ou pourquoi pas de l'irresponsabilité de son comportement ! Pour ces journalistes, nous ne parlons donc toujours pas "à bon escient", ou "de façon légitime", ou "de façon rationnelle". Nous pouvons donc tout juste faire l'objet d'observations expérimentales réservées aux comportementalistes et autres -istes, si bien objectivés par Alain Resnais dans Mon Oncle d'Amérique, ou Henri Verneuil dans I comme Icare. Or pourquoi un tél "comportement" de leur part, précisément ? Pour se couvrir. S'intéresser à la forme leur permet de se retrancher derrière leur déontologie qui consiste à rendre compte de simples faits de société comme Florence Aubenas et tant d'autres. Et pour clouer le bec aux vrais sceptiques et aux défenseurs de la liberté de parole, rien de tél qu'un attirail de perchoir universitaire farci de justifications sociologiques complexes, utilisé comme trousse de secours réduite à des anti-sceptiques. In fine, ces journalistes craignent de se retrouver à leur tour "terrorisés" par d'autres médias ou collègues qui n'auront de cesse de dénoncer dans un registre tantôt populiste, tantôt clérical, le caractère "négationniste, antisémite, anti-américain et révisionniste (au sens de mystificateur)", de ceux qui s'expriment à défaut de mieux au nom de leur "droit au doute". Et leurs productions éventuelles (comme celle-ci cher lecteur) seront mises en cause au nom du caractère hallucinatoire, irrationnel, freudien ou déviant de leur contenu. Quitte à se livrer eux-mêmes sans en avoir conscience -aussi prestigieux et intimidants soient-ils- à tous les travers qu'ils essaient de dénoncer. Et n'oublions pas non plus les pressions difficiles à identifier, exercées par nos nobles institutions comme le quai d'Orsay, la direction des services audiovisuels extérieurs, ou d'autres officines pensantes proches des cercles du pouvoir capables de se référer à la "raison d'Etat" pour certains sujets sensibles qu'il convient d'étouffer.

Pierre André Taguieff, auteur de "La foire aux illuminés"

Un article récent d'Acrimed montre des signes d'évolution de la fracture entre citoyens sceptiques et journalistes empêtrés dans leurs justifications aussi ténues que nourries de vaine exégèse : par exemple un certain droit au doute est désormais reconnu sur France Culture par Pierre André Taguieff dans le cas de "certaines dénonciations de complots contemporains".... S'agit-il de la francisation tardive de "certaines techniques d'infiltration" étudiées en 2007/2008 aux USA ? M. Taguieff affirme tout de même de façon péremptoire que les théories du complot "se fondent sur des éléments empiriques, sur des fragments de réel et c’est la force des complotistes contemporains que de se fonder sur quelques contradictions dans les relations des faits ». Tout le monde comprend qu'il parle bien du dossier du 11 Septembre. Cette sous-perception indigente de la réalité des questions décrites auparavant ne sous-entend-elle pas que le citoyen lambda n'a pas accès aux informations sérieuses que la profession se donne pour tâche de gérer, digérer, vérifier, et cautionner... Chemin faisant, M. Taguieff ne fait que reculer une ligne de défense, devant laquelle nous continuons d'avancer en lui posant candidement la question : et alors ? Quelles sont ces "bonnes" informations qui nous manquent pour comprendre ce que vous alléguez avoir compris ? Nous sommes pourtant bien partis de tout ce que la presse mainstream a publié, et nous approfondissons seuls en vous attendant. Alors nous aimerions savoir. Il semble même que ce soit M. Taguieff lui-même, qui pratique ici l'amalgame entre des convictions simplistes, un professionnalisme condescendant, et des informations objectives dont on aimerait connaitre le contenu, le sens, ou la réalité réelle.... nous ne demandons que cela.

Poussés dans leurs retranchements, lorsque nous parvenons à discuter avec eux, tous les journalistes interrogés, en off ou comme nous l'avons fait indirectement au travers de l'expérience de Oliver Janich à Munich, se retranchent alors derrière leur manque de moyens, la réduction des effectifs, le temps toujours compté... alors qu'il s'agit bien de crainte, d'incrédulité, de désintérêt ou de mépris devant des questions de géopolitique et de criminalité auto-sacralisées... Il est dés lors bien plus facile et plus efficace de s'en prendre aux "passeurs" du "mouvement pour la vérité", désignés à la vindicte populaire comme des "complotistes des temps modernes", par de piètres émules de McCarthy. Et bien sûr, là où effectivement quelques esprits échauffés nuisent au mouvement et se retrouvent lynchés, les amalgames vont bon train. C'est tout le mouvement qui s'en trouve régulièrement discrédité, face à une presse officielle réputée pour sa perfection et sa capacité d'autocritique... Enfin, ces errements évacuent aussi la question des chercheurs "sans papiers" que le mouvement héberge dans la quasi clandestinité du net alternatif. Il semble impossible pour ces journalistes, de dépasser le cénacle confit des rendez-vous avec des attaché(e)s de presse, ou un entregent constipé. A la clé ? Des pseudos scoops et autres fausses confidences, obtenus à force d'étriller des carnets d'adresse à coups de ronds dans l'eau, d'échanges de bons procédés, et bien sûr de notes de frais. De plus, c'est tout simplement une attitude absolument contraire à celle que nous observons dans n'importe quel traitement journalistique de faits même banals (quoique...), ou dans les déclarations des uns et des autres sur la déontologie de la profession. Depuis les sermons des amphis d'écoles de journalisme jusqu'aux cris d'orfraie entendus ça et là quand l'un des leurs est menacé -mais pas tous-. Par exemple RSF couvre -à juste titre- le cas du correspondant de RFI Moussa Kaka emprisonné au Niger, mais oublie Richard Labévière licencié au même moment de RFI à Paris...

Philippe Breton, auteur de "Les refusants" -à lire absolument- , est professeur des universités,
au Centre universitaire d’enseignement du journalisme à l’Université de Strasbourg.
Il est directeur adjoint du laboratoire CNRS « Cultures et sociétés en Europe ».
 

Reste que la preuve de cette fausse progression en demi teinte réside dans le caractère isolé des articles qui nous intéressent, et qui ne s'inscrivent pas dans une dynamique officielle "consensualiste", au contraire, tout particulièrement en France qui verse encore -faute d'honnêteté ou de courage ?- dans le sensationnel populiste et le parti-pris. Faute de preuves apportées par les medias français, de leur capacité à approfondir vraiment et fondamentalement par eux-mêmes le fond du dossier, le mouvement citoyen français continue d'être un mouvement de "refus" citoyen à sa base, d'où a émergé une "résistance" citoyenne, au sens le plus noble du terme. Comme les "refusants" décrits par Philippe Breton, des citoyens ordinaires qui un jour ont refusé de commettre des actes qu'une autorité sacrée exigeait d'eux, nous avons tous effectué à un moment ou un autre, un "pas de côté" qui dit "cette fois, stop, ça suffit, je dis non." Et le jour où les réponses à nos questions auront été fournies, nous retournerons à jamais dans l'anonymat de la foule. Mais Breton ne s'intéresse qu'aux actes rétrospectivement et ouvertement condamnables : Jusqu'où un individu, un citoyen, sous l'emprise de l'autorité, est-il prêt à aller contre un autre individu sociologiquement identique, en matière de torture physique ? Il ne s'intéresse pas à une torture bien plus subtile, d'ordre psychologique, et qui a pourtant existé de tous temps : celle entretenue par la dérive propagandiste des médias, pour ne pas la nommer. Nous citons pourtant plus bas quelques cas de journalistes refusants...souvent limogés par la suite. Pourtant Breton aborde le 11 Septembre, mais toujours au travers d'un cas sans ambivalence, clairement manichéen, et solidement ancré dans une approche occidentaliste : celui du "terrorisme islamique" d'une femme kamikaze repentie, aujourd'hui en prison du côté de Jérusalem. Et bien sûr aucun exemple de terrorisme occidental.... Pourtant, il aurait pu trouver des cas de refus, par exemple au sein de l'armée américaine, ou au sein du complexe pénitentiaire de Guantanamo , ou encore au sein de la machine administrative américaine... Et il aurait pu aussi trouver des hommes et des femmes, tant journalistes que protagonistes, bel et bien interdits de parole, harcelés, torturés et même pour certains disparus dans des conditions peu claires alors qu'ils refusaient -coïncidences multiples ?- d'accepter la version officielle des attentats de 2001. Il y a des millions de refusants qui gravitent autour du dossier du 11 Septembre. Si nous sommes des refusants et des résistants, c'est que pour nous, à la lumière de ce que nous savons aujourd'hui, les 2749 victimes de ces attentats, le million de morts anonymes au Moyen-Orient, ainsi que tous ceux qui par leur vote, acceptent les règles de la démocratie, doivent être honorés par l'exercice d'une vraie justice, et non pris en otage par une vraie propagande, celle des auteurs des rapports officiels et de leurs défenseurs, "medias mainstream" en tête. Pour ne pas parler des millions de citoyens de par le monde qui se contentent d'un refus silencieux, et qui sont bien eux aussi des "refusants" à qui nous devons des réponses, qu'elles confirment la version officielle, ou non. Le gros des troupes de l'intelligentsia de la sociologie, de l'histoire, de la politique ou du journalisme français peuvent donc bien gloser, rien n'arrêtera la recherche mondiale objective d'un verbatim cohérent des faits survenus autour du 11/9. Nous nous en trouvons à cette heure très très loin encore. Non mesdames et messieurs les sociologues, historiens, hommes politiques, journalistes... mais aussi experts de tous poils qui validez encore la version officielle et ses méandres confus, nous ne sommes pas du tout proches de la réalité "à quelques points de détails prés comme dirait l'autre". Ce commentaire diffamant de Patrice Bertin en direct sur France Info à propos de M. Kassovitz sur le plateau de "L'Objet du scandale" montre un laisser-aller indigne de la profession. Au bout de 8 années d'accumulation ininterrompue d'un immense faisceau de présomptions, dont certaines peuvent être assimilées à des preuves prima facie, ce laisser-aller est devenu insupportable.

L'autre preuve de cette fausse progression réside dans l'action même de ReOpen911, qui s'est lancée en 2009 avec beaucoup d'interrogations et avec des moyens limités, dans l'édition papier et DVD en partenariat avec l'éditeur de Namur "Fondation Horus". L'équipe du magazine mensuel "Les Dossiers des Grands Mystères de l'Histoire" a consacré 2 hors-séries aux films Loose Change final Cut (Avril 2009) et Zéro (septembre 2009). Les ventes de l'éditeur ont bondi de plus de 10% malgré une mise en place limitée. Mais là encore, la thématique du 11 Septembre s'est trouvée cette fois assimilée à celle d'un ensemble très hétéroclite de sujets parfois ésotériques ou "de haute voltige intellectuelle" qui ne correspondent pas du tout à l'espace de débat scientifico-judiciaire que ReOpen911 et le "mouvement international pour la vérité" souhaitent installer dans la société civile.

Michael Ruppert, ancien policier enquêteur du LAPD, auteur de "Franchir le Rubicon"

Pourtant, comme le font remarquer les internautes inscrits sur le forum de ReOpen911, il n'y a que "des portes ouvertes" à enfoncer pour installer ce débat. Il n'y a en effet aucun risque juridique à questionner par exemple la culpabilité directe de Ben Laden, puisque lui-même n'est pas officiellement accusé des crimes du 11 Septembre, l'administration américaine n'ayant pas pu le juger, même par contumace ou à huis clos comme pour tous ses autres crimes, au motif du secret-défense des preuves concernant spécifiquement cet attentat et non les autres. Au bout de 8 ans, ces preuves cachées ne sont-elles pas un peu vermoulues ? A-t-on le droit de cacher aux populations afghanes et irakiennes les motifs de guerres qui anéantissent leurs pays, leurs familles, leurs proches ? Ne pourrait-on profiter des procès de Guantanamo pour revenir sur le cas Ben Laden par contumace ? Plus de la moitié des membres de la commission présidentielle eux-mêmes ont émis des réserves, voire des accusations contre l'administration américaine qui les a empêchée de faire leur travail, et ils sont toujours en vie. Certes le métier n'est pas sans risques : liées au 11/9, de nombreuses questions se posent à propos du harcèlement de Michael Ruppert, Kurt Sonnenfeld, Gerhard Wisnevski, ou sur la démission de Steven Jones, de Van Jones. Les cadavres dans les placards du 11/9 sont également nombreux : quid des disparitions mal expliquées de Daniel Pearl, Barry Jennings, David Graham, Kenny JohannesmanBruce Ivins, David Kelly, ou Michael Connell ? Et n'oublions pas, suite aux révélations d'Abu Zubayda (dont les 2 cartes de crédit domiciliées à Koweit city et Ryad sont restées muettes à ce jour...), les disparitions tout aussi extraordinaires de Prince Ahmed bin Salman, un neveu du Roi Fahd, Prince Sultan bin Faisal, un autre neveu du roi Fahd, et Prince Fahd bin Turki, également membre de la famille royale saoudienne. Mushaf Ali Mir, cadre de l'armée de l'air pakistanaise, proche de l'ISI, cité par Abu Zubayda, disparaitra lui-aussi un mois plus tard dans un accident d'hélicoptère avec toute sa famille... En France, le 11 Septembre, le Moyen Orient et la finance internationale ne font pas bon ménage non plus avec la liberté d'opinion : songeons au sort réservé à Thierry Meyssan, ou Bertrand Coq et Grégoire Deniau, mais aussi à Richard Labévière, Charles Enderlin, Denis Robert ou au sous-préfet de Saintes contributeur de Oumma.com Bruno Guigue. Sans parler de nos artistes bien connus MM. Bigard et Kassovitz, et Mmes Cotillard et Binoche, tous les 4 chahutés sans ménagement suite à leurs déclarations parfois maladroites, toujours décriées, jamais approfondies avec les experts qu'ils invoquent.

Alors pourquoi prendre des risques ? Tout simplement pour continuer d'être lus ! Parce que si nos medias continuent de n'utiliser qu'une grille de lecture occidentaliste ou atlantiste à l'heure de sillonner le net, ils condamnent leurs audiences à un ethnocentrisme régressif qu'elles supporteront de moins en moins, alors même que ces audiences ressentent de plus en plus, que c'est la démocratie même et sa respiration qui sont en jeu. Les innombrables commentaires égrenés à la suite d'articles sur un nombre très important de sujets -pas seulement le 11/9 loin s'en faut- le prouvent chaque jour. Les innombrables blogs de journalistes indépendants, voire de simples citoyens curieux, accessibles, lisibles, et parfois même très bien renseignés le prouvent aussi. Nier leurs apports, tancer ceux qui dévient vers le nihilisme, la vindicte, ou la fumisterie ne résoudra rien. Il faut se confronter directement aux sujets qu'ils abordent par défaut de matière "mainstream", et rien d'autre. Le citoyen du XXIème siècle a de nouvelles exigences. "Ne le décevez pas, et la confiance reviendra, et les ventes remonteront". En ces temps de disette financière et de baisse des lectorats, qui peut le nier ? Focus Money a augmenté ses ventes de 30% la semaine de parution de son enquête sur le 11/9. Cet argument n'a pas échappé à son rédacteur en chef, qui prévoit de relancer le sujet en creusant encore davantage le fond du dossier, et rien que le fond du dossier. Comme l'a dit Antoine Vidkine en 2008 sur le plateau d'Arrêt sur Image, repris par Florence Aubenas dans Le Nouvel Obs « Il faut leur répondre preuves contre preuves. Il va falloir bosser, on n'a pas le choix. »....
 

Voici donc une recension très sélective de quelques percées -ou reculs- de la contre enquête dans les medias "mainstream" nationaux à la charnière des années 2009 / 2010


Allemagne :

de vrais sujets -et des affrontements- proposés par les programmateurs de chaines et les rédacteurs en chef

Sam 5 Septembre 2009 / Hören und Sehen / semaine 36/09 / 1 million d'exemplaires, L'un des -très nombreux- journaux TV allemand propose un reportage de 3 pleines pages (2) en préambule de la rediffusion de 9/11 Mysteries, le documentaire très pédagogique -trop pour certains- de Sophia Shafquat - sur la chaine privée VOX TV. Cet article est une reprise d'un article plus complet de 8 pages du même auteur, Hannes Wellman, paru en Septembre, chez le même éditeur, Bauer Verlag, dans un autre journal mensuel intitulé "Welt der Wunder" (le monde des miracles, assimilable à "les grands mystères de l'histoire"). Le journaliste va droit au but dès l'accroche : "Comment peux-t-on pulvériser 300 000 tonnes d'acier en 11,4 secondes ?" Hannes Wellman cite un ingénieur américain, "Neel Ginsen", Jeremy Powell, le premier contrôleur militaire à être averti du détournement d'AA11, Marc Bingham à bord de UA93, Betty Hong, à bord de AA77, le professeur David Ray Griffin, et l'avocat Anthony Scrivener. Il est l'avocat britannique de la puissante FIA qui contrôle la F1 et a dit à propos de l'Afghanistan :“Cela fait réfléchir de constater qu’il faut des preuves plus solides pour juger un voleur à la tire que pour déclencher une guerre” (paru dans les journaux du 6 octobre 2001 en tant que dépêche AFP). Hannes Wellman laisse aussi Scrivener conclure "dans n'importe quel autre cas criminel, au vu des nouvelles connaissances acquises, on rouvrirait le dossier. Cependant, il y a tant de parties impliquées comme dans aucun autre dossier, que cette affaire ne sera sans doute jamais éclaircie."

 

Mer 9 Septembre 2009 / VOX TV/ 21H55 / diffusion de 9/11 Mysteries. La diffusion fut suivie d'un débat très policé mais pas sans conflit, dans l'émission Club2 animé par Michael Köhmleier, qui avait invité Peter Scholl-Latour, publicitaire, Gerhard Wisnewski, écrivain et politologue, Georg Hoffmann-Ostenhof, éditorialiste, Gerald Karner, expert militaire, Karin Kneissl, experte des questions du Moyen-Orient, Heinz Gärtner, politologue expert sur les Etats-Unis, et Karlheinz Muhr, témoin des attaques à New-York. M. Wisnevsky, seul face à l'ensemble du plateau qui validait la totalité du contenu de tous les rapports officiels, fut marginalisé. Les autres invités évacuèrent la réalité et la pertinence des questions posées avec des sourires complaisants, des répliques déplaisantes, ou en changeant de sujet. L'absence de contre arguments autres que des allégations et sous-entendus ad hominem a été relevée par tous les internautes qui une fois de plus regrettent que le débat n'ait pas tenté de s'intéresser au fond scientifico-judiciaire de l'affaire. Intéressant : le blog de Club 2 renvoie aussi aux opinions "dissidentes", une initiative inexistante en France. Intéressant aussi : comme Mathieu Kassovitz à peu près au même moment en France, Gerhard Wisnevski a porté plainte pour diffamation contre Gerald Karner suite à ce plateau. M. Karner risque 7 mois de prison et 250 000 euros d'amende.

 

 Couverture : "11/9, que des mensonges ? 400 scientifiques contre Bush"
une de couverture : "Nous ne vous croyons pas"

Lun 5 Janvier 2010 / FOCUS MONEY / 5 pages spéciales dédiées, 720 000 lecteurs

Nous avons déjà interrogé Oliver Janich, sur les conditions qui ont permis la publication de cet article dans une revue financière réputée. Nous vous proposerons ultérieurement sa traduction. Soulignons simplement ici l'articulation de sa présentation :

Oliver Janich montre l'importance croissante du mouvement, il mentionne l'implication nouvelle de Jesse Ventura au travers de sa série pour la chaine câblée truTV. A cet ancien Navy Seal, catcheur, gouverneur du Minnessota (Minneapolis, la ville de l'agent du FBI Coleen Rowley), s'ajoutent les citoyens experts du monde entier inscrits sur patriotsquestion911, et les résultats des sondages Zogby.

Puis la 3ème loi de Newton "La masse suit toujours le chemin de moindre résistance" lui permet de mettre en évidence les anomalies de la chute des 3 tours selon la logique développée par Richard Gage. Un encart détaille les 10 caractéristiques visuelles d'une démolition contrôlée, auxquelles obéissent les observations visuelles des WTC. Oliver Janich cite au passage les situations qui ont fait changer d'avis des personnalités aussi différentes ( ! ) que Jesse Ventura ou Richard Gage. Il propose le calcul suivant : en supposant que la probabilité d'effondrement naturel rectiligne et symétrique des 3 tours soit de 10%, ce qui est énorme au vu de l'inexistence absolue de tels effondrements naturels antérieurs : les 3 tours à la suite n'auraient pas eu plus de 0,1% de chances de tomber de cette manière. Autrement dit, il y a 99,9% de chances que ces 3 effondrements symétriques ne soient pas naturels ! La présence des avions est non significative, puisque la 3ème tour n'a pas été percutée, et s'effondre de façon similaire sur une majorité de paramètres d'observation, avec un résultat absolument identique. Cette approche basique est corroborée par les découvertes de Niels Harrit, et les témoignages de pompiers comme le Capitaine Dennis Tardio, qui mime des rafales d'explosions descendantes de niveaux en niveaux accompagnées de leurs détonations, sans rapport avec un effondrement aléatoire tel qu'il aurait dû se passer.

Oliver rappelle ensuite l'action capitale de Eliot Spitzer, procureur de NYC, qui refusa toute procédure criminelle aux familles de victimes, les laissant devant la seule option -possible aux USA- d'une procédure civile, c'est à dire menant directement à une indemnisation de gré à gré des victimes et de leurs familles par les assurances et fonds spéciaux des protagonistes (ndlr. un point sur ces procédures est nécessaire, vue la complexité du partage des responsabilités, en particulier vis à vis des compagnies aériennes). Les familles durent même signer un renoncement aux poursuites, en dehors des procédures intentées par le gouvernement américain lui-même, contre remise d'une somme de 1,8M USD par victime en moyenne pour prix du silence... On comprend mieux dès lors, le ressentiment de certaines familles, intarissables 9 ans plus tard. Comment avoir osé leur dénier le droit de porter plainte contre les auteurs de ce crime ? Ceux qui, comme Stanley Hilton, s'y risquèrent, furent déboutés.

Oliver Janich traite en encart le Pentagone, sous l'angle du parcours impossible de l'appareil en finale, et l'absence de réponse aérienne, renforcée par les doutes sur les ordres de Cheney depuis les sous-sols de la Maison Blanche. Il conclu avec 3 notes ultimes qui montrent la difficulté de faire tenir le sujet même en 5 pages : l'impossibilité de comprendre l'absence de chasseurs sans un ordre, ou un délai, qui ait différé leur décollage à un moment ou un autre, la question de la disparition de Barry Jennings, et les récentes déclarations du très respecté juge du tribunal administratif fédéral Dieter Deiseroth.

 

Mardi 9 Février 2010 à 23h15 sur ZDF2 : coïncidence incroyable, le même jour que ARTE diffuse une soirée THEMA approximative sur les dérives du journalisme citoyen sur le net, en introduisant la soirée avec un reportage intitulé "les effroyables imposteurs", pastiche du titre d'un livre lui aussi approximatif, la chaine de Mayence ZDF (la capitale du Palatinat rhénan jouxtant le Luxembourg et la France) diffusait "Mythes et réalités, la chasse à Oussama Ben Laden" de Michael Renz et Michael Rudin, co-produit avec la BBC2 (voir infra). Et là aussi, son titre était inspiré d'un autre livre que nous pensons plus fiable... Nous n'avons pas vu le film, occupé à nos propres désillusions avec ARTE. Le reportage est critiqué par certains journalistes allemands, mais FOCUS , plus méfiant que son rejeton FOCUS MONEY (voir supra), y voit quand même comme une incitation à la prudence lorsqu'on parle de Oussama Ben Laden et de ses éventuels groupes armés, ce qui de notre point de vue constitue un progrès énorme en soi. une version allemande commentée par Alex benesh (Infokrieg) se trouve ici.

 

Autriche :

ZERO fait le plein de l'audimat

  

Dim 6 Septembre 2009 / ORF2 22H50 / ZERO INQUIESTA proposé sans débat. Le commentaire suivant était proposé sur le site de ORF2: " (...) Est-ce que, peut-être, les événements se seraient passés entièrement différemment? Avec des intervenants de premier plan comme l'écrivain Gore Vidal, et le prix nobel de litterature Dario Fo, le documentaire et ses pointilleuses recherches revisite le déroulement de la tragédie et aboutit à de nouvelles connaissances et de nouvelles thèses, qui font soudain apparaitre les événements de cette époque sous une lumière entièrement nouvelle."

 

Angleterre :

"acheter la presse" pour mobiliser les parlementaires ? ils l'ont fait !

1er Novembre 2009 / Ian Henshall a acheté au nom de l'association "reinvestigate 911" une page de publicité dans The Independent, 215 000 exemplaires, référence politico-économique en Grande-Bretagne. Cette page accompagne la tenue d'une importante réunion d'information à la chambre des communes le lendemain. Cette réunion est la deuxième -il y en aura d'autres en 2010- après celle de Juillet 2009, qui n'avait rassemblé que relativement peu de parlementaires ou de leurs assistants. 

"Depuis le début de la campagne parlementaire en juillet dernier, "Réexaminer le 11-9" a été contactée par des personnes qui ont, par le passé, travaillé aux Affaires étrangères, au ministère de la Défense et à la présidence de Commission spéciale. En outre, plusieurs ont été membres de gouvernements bis ("Shadow cabinets"). Il est clair que ces personnes sont peu impressionnées par l’affirmation des médias professionnels aux États-Unis et au Royaume-Uni selon laquelle l’histoire officielle du 11-Septembre constitue la seule vérité.

Cette réunion privée à la chambre des Communes a été suivie par une réunion publique avec les mêmes orateurs, à laquelle ont assisté quelque 120 personnes dans une salle bondée de l’École des Études orientales et africaines (SOAS) de l’Université de Londres." 

11Novembre 2009, BBC Suffolk interroge 2 activistes du "truth movement".L'interview est supprimée du site en moins de 24h, et ne sera pas diffusée. Pourtant elle est pacifique, et parle d'elle-même. "Il n'y a rien à craindre, à part la crainte elle-même", concluent les 2 adolescents.

11 Novembre 2009, RADIO FOUR l'animatrice Fi Glover (qui a succédé au si célèbre John Peel, le découvreur adulé de tous les vrais talents du rock anglais des années 70/80/90) coupe la parole à un artiste qui a une blague sur le 11 septembre... protestations... l'animatrice lui conseille de la dire en boite de nuit.

10 Janvier 2010 21h40 BBC 2 diffuse "Oussama Ben Laden, mort ou vif ?", des réalisateurs Mike Rudin et Michael Renz, classé en Angleterre dans la série des Conspiracy Files dont le dernier en 2008 s'intéressait au WTC7 avec le témoignage "sous influence" de Barry Jennings. Une coproduction avec la ZDF allemande (voir supra) au titre inspiré, lui, du livre de David Ray Griffin (et non d'un livre de Guillaume Dasquié comme ARTE ce mardi 9 Février, voir supra). Parmi les invités, on remarque immédiatement le sceptique Robert Baer, déjà entraperçu le 3 Décembre 2009 aux côtés de Michel Collon sur le plateau de "Ce Soir ou Jamais" à l'occasion d'une émission consacrée à "l'avenir des conflits au Moyen Orient". La version anglaise se trouve ici (en 6 parties).

 

Belgique :

en force et sans nuances

18 Novembre 2009 RTBF soirée consacrée aux complots avec la diffusion du documentaire "L'affaire Kennedy et la théorie du Complot". Au pays de Jean Bricmont, Michel Collon, Jean Claude Paye, Philippe Geluck et de tant d'autres talents, mais aussi de l'UE et de l'OTAN, la pensée unique est de mise sur le petit écran, malgré quelques timides aventures radiophoniques moins visibles, avec Eric Raynaud invité de la radio de RTBF le 10 septembre dernier. Côté télévision : Jean Marc Panis et Gorian Delpature, journalistes de la scène culturelle belge, se sont aventuré ce jour là en Pieds Nickelés dans le monde de la conspiration sans convaincre.

 

Canada :

La série "the Fifth Estate" concentre les informations sans diaboliser

27 Novembre 2009 sur CBC, diffusion de "The Fifth Estate" où figurent en bonne place Richard Gage et David Ray Griffin. Popular Mechanics est sollicité pour défendre les questions techniques à la suite de leur publication de Mars 2005. Le débat est équilibré.

11 Février 2010 sur CBC RADIO CANADA, diffusion d'une adaptation française de The Fifth Estate, sur lequel les commentaires sont très partagés, rappelant ceux que nous pouvons lire en France à propos des émissions de France2 ou d'Arte. Pourtant le ton de l'émission est à milles lieues des pantalonnades françaises qui ridiculisent la profession aux yeux de tous les francophones du monde entier via internet.

 

Danemark et Norvège :

Niels Harrit : le droit à la parole, au respect, et à la discussion
 
  
 
 
6 avril 2009 TV2 Deuxième chaine danoise : un modèle de discussion avec M. Niels Harrit, une interview posée et respectueuse de son invité, comme on aimerait l'avoir eue sur France2, où M. Niels Harrit a finalement été déprogrammé.
 
10 septembre 2009, NRK1 Première chaine publique norvégienne : sans conteste l'autre avancée la plus importante de l'année 2009. La parole est donnée à Niels Harrit avec sérieux et bienséance.
 
La bonne tenue de ces deux plateaux TV rappelle la bonne tenue de celui de 2008 à la TV Canadienne TVO de la région de Toronto (Ontario), où plusieurs invités avaient pu débattre sans chahut.
 
 

Japon :

la percée des architectes et ingénieurs pour la vérité

 

bandeau de couverture, et affichette trains, partie à gauche sur fond noir :
"un mystère en passe d'être résolu : le 11/9 à New-York"
 
affichette trains, partie en jaune sur fond rouge :
"l'effondrement des WTC n'est pas dû au choc des avions".
"L'analyse d'un groupe d'architectes américains aboutit à des conclusions choquantes"

Ven 22 Janvier 2010 L'hebdomadaire de news très respecté ASAHI SHUKAN

Asahi Shukan (270 000 exemplaires, référence politico-économique au Japon, une sorte de l'Expansion avec 70 000 exemplaires de plus, mais pour une population de 130 millions d'habitants) publie un article (en cours de traduction exclusive pour ReOpenNews) qui explique le point de vue de Richard Gage et le millier d'architectes et ingénieurs qui souhaitent une nouvelle enquête. le journaliste a suivi Richard Gage au cours de sa tournée japonaise, et au lieu d'en tirer un reportage comme "les effroyables imposteurs" (sur ARTE mardi 9 Février 2010 soirée Théma "Main basse sur les médias" de Daniel Leconte) il en tire un article balancé entre l'opinion de M. Isobe, professeur d'architecture associé de l'Université de Tsukuba, et la présentation de Richard Gage. Un dialogue entre les 2 permet de se rendre compte que M. Isobe n'est pas informé de tous les aspects de ces 3 démolitions, car selon lui "le rapport officiel n'explique pas les mécanismes proprement dits de l'effondrement." et il ajoute "les debris et morceaux des WTC furent emportés loin du site très vite, et avec eux les preuves vitales des causes de l'effondrement. Cela pose bien des questions". Il conclu à l'attention de Richard Gage "Je ne suis pas en désaccord avec vous." L'article est accompagné d'un essai du sénateur centriste (le parti au pouvoir depuis les dernières élections) M. Yukihiro Fujita, selon lequel "la version officielle n'est pas convaincante".

Importante littérature de remise en question de la version officielle au Japon
(12 Mai 2009, Tokyo, conférence de Richard Gage)
 
 

Russie :

un suivi soutenu, contrepoids de l'omerta américaine

11 Septembre 2009 La chaine RUSSIATV propose une série de 5 enquêtes sur les attentats, leurs zones d'ombre, et le mouvement international pour la vérité. Le résultat est homogène, et reste très neutre quant aux informations dispensées. Elle a aussi interviewé les membres de la coalition NYCCAN.

 

et la France alors ? 

mille stratégies d'évitement sur fond de diffamation et d'amalgame

 

 

3 FEVRIER / RUE89 / série d'articles / Nous l'avions invitée, elle n'est jamais venue. Par contre la rédaction de Rue89 confie à Guillaume Dasquié et Pascal Riché -invité, jamais venu non plus- le soin d'encadrer sans parti pris -vous avez bien lu- une dizaine d'étudiants du CFJ pour enquêter sur les nombreux points obscurs des attentats. Pressés de rendre leur copie, censurés lors de la mise en forme, jusqu'à la contradiction, le résultat est aux limites du publiable selon notre décryptage.
 
 
 
TRES CERTAINEMENT L'EMISSION LA PLUS INTERESSANTE DE L'ANNEE.AVEC CELLE DE TADDEI
 
18 Mars 2009 La Chaine Histoire / Michel Field lance son "Grand Débat" sur la piste des complots en compagnie de Pierre-André Taguieff, Guillaume Dasquié, Christophe Bourseiller "Le complot est une sous-culture comme l'altermondialisme, avec des thèses sous-culturelles qui circulent comme un serpent de mer" qui s'autorise une impertinence en regrettant que des représentants des résistants à la VO ne soient pas sur le plateau, et ... Eric Zemmour "Napoléon disait l'histoire est un mensonge cru par tout le monde" "le gouvernement américain utilise le 11 septembre pour taper sur l'Irak", "Roosevelt savait..." "c'est logique car les médias ne font plus ce boulot là"...
 
Le sommet de l'injure à la raison est atteint par Michel Field lorsqu'il lance sans rire à M. Taguieff un "Comment comprenez-vous que les preuves absolues de l'inauthenticité ne nuisent en rien à la longévité et à l'immortalité du mythe ?"- M. Taguieff nous livre alors ses poncifs " (....) il y en a d'intelligents, il ne faut pas mépriser l'ennemi, il pourrait rentrer par la fenêtre (NdlR. du plateau TV ?) puis.... "c'est une dérive de la sémiologie des années 60, 70, Roland Barthes, on prétend décrypter, c'est de la sémiologie folle... On ne parle que des faux complots, hein... Kennedy c'est la zone grise...L'utilisation du complot, c'est la construction de l'ennemi inconditionnel " (NdlR. tiens tiens, comment devons nous lire cette phrase ? Qui utilise le complot pour dénigrer l'autre ?...). Grand moment aussi lorsque Michel Field ose asséner "les grandes structurations binaires n'ayant plus vraiment lieu" (NdlR. sauf dans la presse, à la messe du 20h00 et au Grand Débat bien sûr). Parmi les conclusions péremptoires de Michel Field (en réponse à l'autopromo de Guillaume Dasquié qui cite aussi avoir été le conseiller des étudiants du CFJ et de leur mémorable "somme théologique" bien-pensante) "Vous pouvez toujours citer Rue89, c'est un très bon site".
 
 
25 Mars 2009 La chaine locale TV7 Bordeaux donne la parole à Giulietto Chiesa, invité par le groupe bordelais de l'association ReOpen911. Le journaliste-animateur Benjamin Bardel rencontre à cette occasion Ted Anspach, qui accompagnait Atmoh, Président de notre association ReOpen911, pour le tournage de son reportage pour Arte (lire infra) sur ce qui s'appelait à l'époque "les médias citoyens", qui deviendra "les effroyables imposteurs". Devant les réserves adressées sur un ton scandalisé par le journaliste d'Arte en coulisses, Benjamin Bardel répondra, comme MM. Taddeï ou Zemmour, qu'il a laissé la parole à un grand journaliste d'investigation italien, à qui il délègue l'expertise qu'il avoue ne pas avoir sur ce sujet sensible. Nous aurions aimé autant d'humilité de la part de Ted Anspach, dont l'interview avec Atmoh n'a convaincu personne. L'"intime conviction" de Ted Anspach pour un sujet aussi complexe ne tient qu'à un fil, qui est selon nous très loin de suffire pour supporter tant le poids de tous les rapports officiels que celui de tous nos doutes... Bravo et remerciements chaleureux à Benjamin Bardel.
 
5 MAI / FRANCE INTER / "La tête au carré" / le professeur d'urbanisme Thierry Paquot met en parallèle les WTC avec le film "la Tour Infernale"... qui, elle, n'est pas tombée. Il ose encore dire ce que même le rapport du NIST ne dit plus : que le jetfuel est aussi responsable de la fonte de l'acier des tours.
 
 
9, 16 et 23 MAI / FRANCE INTER / Monsieur X, constitue une vraie avancée -la seule depuis Eric Laurent en France ?- par les ultimes raisons invoquées par son auteur, qui, comme le dit Taïké Eilée, "présente sa propre thèse comme n’excluant "pas tout à fait l’hypothèse du complot"... Ce n’est que la thèse du complot purement américain (inside job) qu’il a moquée, la qualifiant de "délire". Pour justifier son refus final de la thèse du "laisser faire", il n’a d’ailleurs guère pu apporter d’autre argument que son intime conviction : "Je ne doute pas du machiavélisme de certains des personnages les plus proches de George Bush, Dick Cheney, Rumsfeld et Wolfowitz. Mais j’ai du mal à croire qu’ils auraient pu participer à un complot qui a entraîné dans la mort presque 3 milliers de leurs compatriotes." ... ou comment le dire sans le déclarer tout en le suggérant sans l'avouer ? 
 
 
 
11 septembre 2009 Lancement du livre "11 septembre, les vérités cachées", de Eric Raynaud. le blogueur et membre d'Agoravox Taïké Eilée le recense avec justesse. Peu de médias s'intéresseront au livre, à part France Soir par amitié autant que par déontologie ou choix éditorial. Mais les recensions d'ouvrage dans la presse grand-public obéissent-t-elles à d'autres lois ?
 
 
11 septembre 2009 sur France24 édition anglaise, la journaliste interviewe Manille Badillo, de la coalition NYCCAN. M. Badillo explique pourquoi 80 000 new-yorkais veulent une nouvelle enquête... la présentatrice insistera sur le fait que les opinions émises ne reflètent pas nécessairement celles de la rédaction. son patron expliquera que la chaine a été induite en erreur par M. Badillo. Pourtant, à écouter le dialogue, il semble bien que la journaliste est parfaitement capable d'interroger le porte-parole de la NYCCAN au delà de son statut réel de parent de victime. Rappelons qu'en 2008, Bertrand Coq et Grégoire Deniau furent licenciés de France 24 édition française suite à l'organisation d'un débat autour du 11/9 en présence du président de ReOpen911, au moment où Christine Ockrent devenait la patronne de "l'audiovisuel extérieur français" qui chapeaute France5, France24, et RFI.
 
 
11 Septembre 2009 CANAL+ rediffuse dans une version lègèrement modifiée, son reportage superficiel d'avril 2008, que ReOpen911 avait décrypté par écrit d'abord, et qui faisait suite à un voyage d'un mois aux USA de son réalisateur Stéphane Malterre (TAC Presse), parti enquêter aux sources de la rumeur des théoriciens du complot du 11/9. Nous avons répondu par le décryptage de la première version de ce reportage, quasi identique à la version de 2009.
 
 
11 septembre 2009 ReOpen911vidéos publie le résultat du décryptage de la première version du reportage de CANAL+. Mis en ligne le même jour, "Un Jeudi Noir de l'Information" est notre plus grand succès sur le web à ce jour, avec plus de 300 000 vues et un accueil dithyrambique (malgré quelques problèmes de comptage sur notre compte de mise en ligne de nos vidéos).
 
 
11 septembre 2009 FRANCE2 Franz Olivier Giesbert fait sa rentrée avec sa nouvelle émission "Vous aurez le dernier mot" et place Mohamed Sifaoui face à Eric Raynaud venu présenter son livre. Un grand moment de lapidation entre marchands de tapis contre M. Raynaud qui n'en peut mais, en présence d'un Franz Olivier Gisbert impassible voire amusé. Personne n'est venu faire remarquer depuis, à M. Gisbert, que l'avalanche de propos bancals et insinuateurs de M. Sifaoui, auraient dû être modérés en direct.
 
 
Mardi 15 Septembre 2009 (5,2% de pdm, 320 000 spectateurs) FRANCE3 Ce soir ou jamais / Frédéric Taddeï reçoit Mathieu Kassovitz à l'occasion de la diffusion du documentaire "APOCALYPSE" et de sa sortie DVD, où il commente les impressionnantes images colorisées de la seconde guerre mondiale. En accord avec l'animateur, Mathieu livrera à l'occasion son point de vue sceptique sur les attentats, et soutiendra JM Bigard au nom du droit à l'expression, début d'une nouvelle tempête dans le verre d'eau des médias hexagonaux. Frédéric Taddeï, de modérateur se retrouvera violemment modéré par Nicolas Poincaré (qui lâche une insinuation après avoir pris congé de Fréderic Taddeï, honte à ce procédé) et Patrice Bertin sur France Info, et par Frédéric Bonnaud sur Europe1. Au contraire Basile De Koch (frère de Karl Zéro) pour Valeurs Actuelles, réaffirmera le droit journalistique de M. Taddeï à laisser ses invités s'exprimer. Pour Basile de Koch, c'est le fondement même du succès de l'émission, à l'opposé de la concurrence qui "tourne en boucle toute la sainte année avec des débats “cadrés” entre experts toutes mains et parlologues professionnels." On ne saurait mieux dire !
 
16 Septembre 2009, sur FRANCE 5, Nicolas Poincaré essaye de l'être, à ses dépends, et accumule en quelques secondes gaffes, approximations, et amalgames grossiers.
 
 
18 Septembre 2009, sur NRJ, Nikos Aliagas dans son "6/9" interviewe JM Bigard avec bienveillance, un "ovni" dans la presse française.
 
 
 
 
20 septembre 2009 sur CANAL+ dans POP COM, Frédéric Taddeï sera obligé devant l'équipe de PopCom et un enregistrement de Renaud Revel, de se justifier d'avoir laissé parler M. Kassovitz. L'animateur vedette n'en croit pas ses oreilles. Fréderic Taddeï reviendra d'ailleurs sur cette cabale infondée sur Agoravox le 11 juin 2010.
 
 
25 Septembre 2009 JUSTICE Mathieu Kassovitz porte plainte contre L’EXPRESS (Renaud Revel qui a comparé Mathieu Kassovitz à Robert Faurisson), le JDD (Lilian Massoulier qui a osé dire que "Mathieu Kassovitz redonnait des couleurs à Goebbels"), puis quelques jours plus tard contre France 5 (Nathalie Lévy, qui a traité Mathieu Kassovitz de "Faurisson du 11/9") et France INFO (Patrice Bertin qui a parlé d’un "point de détail comme dirait l’autre", et de "révisionniste fier de l’être"). Il précise qu'il s'estime insulté et non diffamé, n'ayant rien à prouver face aux comparaisons qui ont été faites à son encontre. Une polémique bien résumée sur Agoravox.
 
 
30 Septembre 2009 à 20H30 FRANCE2 L'Objet du scandale "Pourquoi les stars croient-elles au complot ?". Pas de contradicteurs. Philippe Geluck "Oui, moi je doute... à la 8ème minute" défendra bec et ongles le droit au doute au milieu d'une audience indifférente au fond de l'affaire et rompue aux applaudissements. Meyssan, toujours et encore lui -à croire que les journalistes sont restés bloqués à 2002- est une fois de plus taclé sur la taille du trou du Pentagone, sans aucune délicatesse et avec une image postérieure à l'effondrement de la façade impactée... Guillaume Durand, prémonitoire, annonce qu' "évidemment on a choisi la méthode de ne pas faire venir sur le plateau un océan de people qui vont s'emplâtrer sur le 11 septembre..." L'expert Jean-Charles Brisard fait une erreur à propos du couteau suisse de M. Atta qui à ce jour est "une lame dans le pied du FBI" qui appelle d'autres vérifications sur l'authenticité des preuves présentées au procès Moussaoui... La TVLIBRE rectifiera, voir infra. Une curiosité dans le débat : Pierre Moscovici qui commente la pagaille dans les aéroports après les attaques. Quel rapport ? Ah si : 4500 appareils posés en 2 heures, mais 4 avions dont le contrôle aérien ne parvient pas à garder le contrôle pendant plus de 2 heures. Drôle : Jérôme Quirant expert en génie civil : "Les théories de démolition contrôlée, ça ne tient pas debout". ou encore : M. Guillaume Durand qui se frotte les mains : "Répondez, mon cheeer Jérôme !" et Jérôme de s'exécuter au sens propre et figuré : "Il n'y a aucun scientifique qui soutient çà, c'est impossible"... mais c'est faux, si nous nous référons au site de Richard Gage. et c'est vrai que, de façon surprenante, M. Quirant ajoutera "les poutres volent dans tous les sens", ce qui dénote de progrès certains dans la simple observation des faits. Et ce ne sont que les première minutes de l'émission.... qui rappelons le, fera dire à une photo du FBI (voir infra pour l'absence d'excuses) qu'il s'agit de celle du co-pilote de AA77 censé s'être vaporisé à l'impact.
 
Devant les critiques reçues, courageusement, Guillaume Durand proposera à M. Brisard en direct, puis à MM. Kassovitz et Bigard l'organisation d'un autre débat en présence de sceptiques.
 
 
 
 
9 Octobre 2009 TVLIBRE, John Paul Lepers et Hicham Hamza assistent à la conférence de presse de Cynthia Mac Kinney et Niels Harrit. Ils seront les seuls. Laure Noualhat, de LIBERATION, rencontrera Cynthia au siège du quotidien, mais pas d'article, qui tombait en même temps que la diffusion de son bon documentaire coréalisé avec Eric Gueret "Déchets, le cauchemar du nucléaire" le 13 octobre sur ARTE, comme quoi...
 
 
9 Octobre 2009 FRANCE 5 CAFE PICOULY Mathieu Kassovitz revient sur son questionnement des rapports officiels. Daniel Picouly le laisse s'exprimer. Bizarrement, M. Piccouly ne sera pas accusé de collaboration comme M. Taddeï. "Vous avez donné votre sentiment sur un certain nombre d'éléments dont vous doutiez... (...) ... et dans la presse on vous a carrément (pointcarrément?) assimilé à Faurisson..." Mathieu Kassovitz rappellera aussi que de nombreux reportages aux USA déforment la réalité de la France à des fins propagandistes. Personne n'a relevé.
 
 
15 Octobre 13H RMC, 1,2M d'auditeurs / Olivier Truchaud, Alain Marshall reçoivent Mathieu Kassovitz, la tonalité de cette interview, après quelques échanges moqueurs, se résume à l'étrange silence à la fin de l'émission, avant que Brigitte Lahaie n'entame son émission... un silence pesant qui en dit long sur la gravité et la perplexité de l'équipe. Mathieu a réussi à semer le doute dans l'assistance.
 
 
 
28 Octobre 2009 FRANCE 2 l'Objet du scandale / suite, avec Mathieu Kassovitz et Jean Marie Bigard tourne au pugilat. Guillaume Durand évacue en quelques mots toute idée d'impartialité : il déclare que si d'ici la fin de l'émission il n'a pas réduit en bouillie les idées de Mathieu et Jean Marie, il n'aura pas fait son travail, et annonce qu'il parlera de la tour 7 à la fin de l'émission si il a le temps, timing que Jean Marie s'empressera d'inverser. Il est particulièrement incroyable que 6 ans après la parution des 2 livres de Thierry Meyssan, la quasi totalité de la presse française continue de s'accrocher à leur contenu. Ainsi Guillaume Durand n'aura de cesse d'évoquer l'avion du Pentagone, au mépris de tant d'autres questions plus fondamentales et bien mieux documentées. L'épisode de l'oreillette de Fréderic Bonnaud restera aussi dans toutes les mémoires, traçant une ligne indélébile entre nos 2 citoyens sceptiques et l'élite des médias français. J'allais oublier le refus à la dernière minute, de convier 2 spécialistes avérés de la question, Eric Laurent et Niels Harrit, pour "éviter que le débat ne tourne à des questions d'expert" -alors que M. Brisard en était un, lui-, ce qui ipso facto ramène nos journalistes présents au niveau d'échotiers généralistes qui ne prendront même pas la peine de corriger l'erreur de l'émission précédente concernant l'identification du corps visible sur une photo du FBI prise dans les décombres du Pentagone. Non, ce n'est pas le co-pilote de AA77 -déclaré vaporisé-. Une autre photo en plan plus large aurait bien montré qu'il s'agissait d'un groupe d'hommes dont 2 en combinaison de travail, sans doute des ouvriers de cette aile en travaux à cette époque.
 
 
 
30 Octobre 2009 REOPEN911 publie "5 Objets du scandale", le décryptage de la première émission du 30 septembre "l'Objet du Scandale", et une fois de plus le succès est au rendez-vous. Nous ne saurions ici, nous substituer à la parole de ses réalisateurs. Et demandons de la patience à nos lecteurs pour la suite qui s'attaquera à la seconde émission de Guillaume Durand.
 
 
 
 
14 Novembre 2009 Marianne: Remarquez tout de suite la proximité entre le visage de JM Bigard, et l'encart "Qui veut la peau d'internet ?" Plus subliminal, tu meurs ! Le reste est à l'avenant, nous vous laissons apprécier : "Jean-Marie Bigard, le cousin péteur : La fibre féministe de Jean-Marie Bigard n'est plus à démontrer. L'inventeur du très frais "lâcher de salopes" se fait désormais héraut conspirationniste, rejoignant ainsi la liste de stars défiant la version "officielle" des attentats du 11 septembre 2001. Marion Cotillard, Mathieu Kassovitz, et même Christine Boutin. Un must dans un milieu où l'on passe pour éclairé quand on dit n'importe quoi. Sous couvert de liberté décomplexée, Bigard, le cousin saltimbanque du sarkozysme incarne la France du conformisme du (pas) net, celle qui frissonne à l'idée qu'on lui cache tout et qu'on ne lui dit rien. Comme lui, les paranos de tout poil rechignent à éplucher les indigestes rapports, même indépendants, qui détaillent les faits dont ils doutent."
 
 
 
 26 Novembre 2009 LA TELELIBRE interviewe Jean Charles Brisard, qui se dit favorable à une nouvelle enquête. Le journaliste Hicham Hamza relève une erreur dans les informations que donne M. Brisard, qui sème le doute sur l'honnêteté de l'enquête Penttbom concernant les preuves matérielles de la présence des pirates à bord : couteau suisse, ou non ? Eh bien NON, raté !
 
 
 

23 Décembre 2009 PARIS MATCH N°2362

Parmi les "perles" de Paris Match, nous ne résistons pas à vous livrer celles-ci :

"Nous avons demandé aux talibans de nous livrer Ben Laden, ils ont refusé, donc nous sommes intervenus." Colin Powell, citation sans commentaires de la rédaction de Paris Match.

Commentaire : L'administration américaine et des lobbyistes de UNOCAL étaient en négociations commerciales depuis les années Clinton pour l'oléoduc transafghan. Unocal s'était retirée en façade, mais les liens perduraient avec une délégation américaine, rencontrée à Washington au printemps, puis à Berlin en Juillet. Après les attentats, les Talibans acceptèrent sans problème de livrer Ben Laden sur présentation de preuves, conformément aux lois internationales. Nous les attendons toujours malgré la promesse de Colin Powell. L'unilatéralisme de MM. Bush et Blair, leur mépris de l'ONU puis des conventions de Genève, sont exposés aujourd'hui à Londres devant une commission administrative (jamais judiciaire, faut pas pousser) dirigée par sir John Chilcot qui porte sur l'Irak. En Afghanistan, les massacres de populations civiles continuent d'être commis au nom d'une cause soi-disant "juste".

"En se félicitant des attentats, Oussama devient l'homme le plus recherché du monde". Citation sans commentaire de la rédaction de Paris Match.

Commentaire : Rappelons que Ben Laden à notre connaissance n'a jamais revendiqué ces attentats de façon parfaitement authentifiée, et n'est même pas recherché par le FBI pour ces attentats, faute d'inculpation et de procès -même par contumace comme pour ses autres crimes- et donc faute de preuves sensées être, 8 ans plus tard, toujours classées "secret défense". Personne à ce jour, ne peut conclure de façon certaine et prouvée que Ben Laden est coupable. Du point de vue des droits de l'homme, il n'est par ailleurs pas juridiquement soutenable que la charge de la preuve ait été dissimulée aux centaines de milliers de civils innocents assassinés -faute de preuve originelle- au Moyen Orient depuis les attentats. En "attendant Godot", le FBI a trouvé son "Amédée". Outre les doutes sérieux qui planent sur la motivation du Pentagone à vraiment le capturer, ces insinuations demeurent gratuites, tant leur évidence reste aujourd'hui contestable. D'autre part nous renvoyons à Bin Laden: Dead or Alive? , le dernier ouvrage de David Ray Griffin, qui interroge méthodiquement l'authenticité des témoignages directs d'Oussama Ben Laden depuis Décembre 2001.

2 Décembre 2009 sur France 5 dans C'est à Vous, Frédéric Gaudin expose les découvertes de Niels Harrit et Steven Jones. Une bombe médiatique qui explose en silence devant un Nicolas Poincaré stoïque et avec lui tout le PAF français.

 

12 décembre 2009 auprès du CSA L'association ReOpen911 s'associe à la pétition du groupe facebook "911 contre-attaque" pour saisir le CSA suite aux nombreux manquements à sa charte dont France2 s'est rendue manifestement responsable au cours de ses 2 émissions du 30/9 et du 28/10 2009.

"Nous demandons au CSA de se prononcer sur chaque point que nous exposons, et de rendre un avis motivé accompagné des éventuelles sanctions appropriées, sur les agissements selon nous contraires à sa charte, du diffuseur France 2 et de l’équipe de production et d’animation de l’émission « L'Objet du Scandale ». "

 

 
 
Décembre/Janvier 2010 Marion est dans TGVMagazine.
 
Le journaliste Olivier Boucreux revient sur sa disgrâce médiatique de 2008. En répondant à ce genre de "questions" qui induisent des réponses toutes faites, Marion est donc censée ne plus être libre de parler, avoir dit des bêtises sans faire attention, et ne lire désormais que de la littérature autorisée avec, cerise sur le gâteau, une absence totale de rancune contre ce système doctrinaire. Nous pouvons dés lors comprendre son "coup de griffe" au passage... jugez plutôt : "Votre parole est-elle toujours aussi libre depuis vos propos sur le 11 septembre et la polémique qui a suivi ? - J'adore mon pays, mais je dois dire qu'ici, l'histoire est allée beaucoup plus loin ici qu'aux Etats-Unis. Là-bas, cela a duré 2 jours, ils se sont moqués de moi sur Fox News et c'était terminé. Mais ce n'est pas surprenant que la presse française ait réagit de cette façon. (...) Ce que le site internet du journal (Marianne.fr) a écrit était entièrement faux. Je n'ai jamais nié les attentats du 11 septembre, j'ai simplement évoqué certaines choses que j'avais lues. Il est inquiétant que cela arrive dans une presse qui, d'après moi, faisait avancer le schmilblick. Je n'ai plus du tout confiance en ce journal. (...). -Faites-vous désormais attention à vos propos en interview ? - J'ai beau faire attention, et particulièrement en France, ils sont toujours déformés. C'est même parfois totalement aberrant (....) -Que lisez-vous aujourd'hui ? - Courrier International et National Geographic, et je lis Le Monde tous les jours, même s'ils n'ont pas été tendres avec moi. Ils ont même été complètement débiles, évoquant le protocole des Sages de Sion, disant que j'étais négationniste. N'importe quoi."
 
 
 
Janvier 2010 / NEWLOOK (3) 
 
60 000 exemplaires, très lu dans les prisons, après la presse officielle japonaise et allemande, nous retrouvons le dossier du 11 Septembre... dans les pages divertissement de la presse de charme française, noyé au milieu des théories du complot. Michel Taccola embarque le 11 septembre - à la demande "prémonitoire" de son rédacteur en chef- dans la sphère sulfureuse de la thématique des grands complots, pour plus de sensations fortes et moins d'études techniques. L'article de Michel Taccola est intéressant et plus factuel qu'on ne s'y attend de la part d'un support de divertissement, flanqué d'une manchette jaune signée Fabrice Eboué qui à bien la relire sous ses atours provocateurs, exprime une vérité certes populiste, selon laquelle la source de bien des excès légitimés et autoproclamés de notre société réside dans les "puissants qui complotent pour épargner les faibles". 
 
 

 

Février 2010 en France : une nouvelle campagne de vaccination anti 911... 

 

 
25 Janvier 2010Le figaro.fr lance une nouvelle vague de maccarthysme diffamatoire vis à vis des théoriciens du complot sur le net. Les médias semblent cette saison abandonner le terme de "conspirationnistes", une grande avancée sémantique, un peu comme les services de communication de notre armée qui recommandent désormais d'appeler les terroristes afghans des "insurgés". Cette véritable campagne contre les excès du net et les théories du complot opère dans la foulée de "l'affaire Taddeï" -rappelé à l'ordre une fois encore sur Paris-Première le 23 Janvier, et de "l'affaire Bigard", rappelé à l'ordre une fois encore dans "90 minutes inside" sur TF1 ce 6 Février.
 
Puis ARTE diffuse ce 9 Février à 20H35 (572 000 spectateurs, c'est peu), dans Thema de Daniel Leconte, un reportage de sa société Doc en Stock intitulé "les effroyables imposteurs". Une sorte de suite généraliste au "télémensonge" de Stephane Malterre soigneusement décrypté par notre équipe de vidéastes (voir supra). Concernant le complot du 11/9, depuis 2004, Daniel Leconte fait du sur-place ainsi que France 2, malgré les indices qui s'accumulent. Amusant : Le reportage d'ARTE présente 2 informaticiens en train de tracter "comme des témoins de Jehovah"... mais il s'avère que l'un des 2 n'est pas informaticien. Quelques jours plus tôt, France 2 avait présenté un reportage sur la sexualité des français avec 2 informaticiens "couple de trentenaire mariés depuis 10 ans et à la sexualité assumée", dont l'un s'avère en fait être employé de l'éditeur érotique Marc Dorcel. Heureusement que le Post existe, n'en déplaise à ARTE.
 
Reste que l'évolution centrale perceptible dans cette soirée Théma est bien un recul réactionnaire radical accompagné d'une mise au ban par toute la profession bien-pensante. En fait, faute d'alimenter le débat avec des informations convaincantes, tant sur nous que sur l'objet de nos exigences, MM. Anspach, le réalisateur, et Leconte, le commanditaire et animateur, non seulement campent sur ce qui n'est qu'une croyance lâchement adossée à leur statut de journalistes professionnels, mais en plus nous font comprendre que ne pas croire comme eux est très irritant -à voir leur condescendance contenue- et surtout revient à encourager le chaos sur terre, à travers la montée des extrémismes, dont celui prétendument mortel de l'Iran. Le nouvel épouvantail de l'occidentalisme bon teint est en effet clairement désigné par M. Anspach dans notre contrechamp vidéo publié à la suite de cet article. Et les commentaires que nous avons reçus ne sont pas dupes: ce que dit Ted Anspach signfie, comme Bush devant le congrès le 20 septembre 2001 : "Either you are with us, or you are with the terrorists". Belle maturation -8 années- de la réflexion d'une grande chaine culturelle !
 
"Et le cyber-monde se divisa une fois de plus en 2 camps" : Aux articles de Télérama, le Monde, Marianne2, Marianne2 bis, le blog de l'ExpressFrance info, la libre belgique, Le Figaro, puis Libération, AgoravoxAgoravoxbis, viennent répondre les articles de Agoravox, Daniel Raphaël du Post (repris par ReOpenNews), David Réguer, du Post, ou Guillaume Champeau , de Numerama, qui récidive, ou L'agitateur , ou encore le blog du diplo (4) et Le Grand Soir, et aussi Paul Villach... entre autres ! Une arborescence des réactions ici , à croire -une théorie du complot de plus- que ces supports médias à l'actionnariat concentré se consultent entre eux, pour ressasser les lassantes antiennes de la théorie du complot, sauce socio, sauce psycho, voire encore plus forte, sauce diffamante au choix. A noter : l'article du Figaro.fr cite curieusement l'Allemagne pour la première fois depuis longtemps, un effet du travail de fond que nous avons fait pour vous ici ces derniers mois sur ce pays ? Par contre, il oublie rien moins que l'Angleterre et les USA pourtant hyperactifs... Nous y remédierons, merci à ces journalistes de venir nous aider sans tarder. 
 
Au vu de ces développements récents dans la presse "sérieuse" ou "professionnelle", on ne peut qu'observer avec étonnement la remarquable chronologie "stratégique" des parutions entre elles, avec en toile de fond le débat gouvernemental en cours sur la loi loppsi2. Newlook, Le Figaro, ARTE et sans doute d'autres, twittent-ils ensemble avec frénésie ? Cette nouvelle théorie d'un hypothétique complot médiatique, voire plus simplement -mais la nuance ne cède en rien au résultat- d'une sale ambiance consensuelle dans notre pays, n'a pas sa place ici, n'est-ce-pas ?
 
 
Isabelle Lasserre

" (....) si ces théories marchent si bien, c'est aussi parce qu'elles sont très difficiles à démonter : « Les arguments paraissent toujours convaincants. Il faut être à la fois ingénieur, physicien, pilote… pour pouvoir les anéantir. Fondés sur un effet de dévoilement satisfaisant pour l'esprit, les mythes conspirationnistes répondent en outre à notre soif de comprendre le monde »." Gérald Bronner, cité par Isabelle Lasserre, Le Figaro.

On ne saurait mieux reconnaitre le travail des chercheurs américains impliqués dans le "mouvement international pour la vérité". Reste à faire preuve de vraie curiosité, de vraie audace, de vraie compétence, dont en principe les journalistes ne manquent pas. Car une remarque récurrente s'impose d'elle-même : Que chacun travaille à lever les énormes doutes du "mouvement international pour la vérité", et expose les vrais résultats de son enquête approfondie. Huit ans plus tard, le dossier soulève toujours bien trop de questions troublantes, et un milliard de personnes sur terre doutent.


En guise de conclusion temporaire...

Nous vous proposons un grand écart audiovisuel saisissant :

Revoyons les guignols de l'info du 13 Septembre 2001... Nous pourrons aussi nous interroger utilement sur ce personnage de cour shakespearien : le fou du roi. Les médias ont-ils progressé depuis ?

...face à l'intervention de Alain Chouet du 29 Janvier 2010 en commission des affaires étrangères au Sénat. Alain Chouet est ancien chef du Service de Sécurité de la DGSE, Direction Générale de la Sécurité Extérieure. Nous vous enjoignons à lire en ReOpenNews son article paru dans la revue Marine, et le verbatim de cette allocution du 29 Janvier dernier, absolument magistrale et fondamentale face au discours indigent de la presse sur ces questions de géopolitique suspendues à la bonne interprétation des événements du 11 septembre. La modératrice candide n'en est toujours pas revenue !

 


Un ex-chef de la DGSE :"Al Qaida est mort en 2002" (extraits)
 

... et rappelons une fois de plus que depuis le 11 Mars 2006, date d'ouverture de ce site, et depuis le 1er septembre 2008, date de sa transformation en outil de communication de l'association nationale loi de 1901 ReOpen911, nos membres les mieux documentés sont à la disposition des médias en question pour débattre des points de vues exposés sur ce site -en public, devant caméras et sans coupures ni effets de montage- afin d'enregistrer les points de vues des uns et des autres. L'association ReOpen911 peut également mettre les journalistes en contact avec tous les experts dont elle diffuse les recherches. Il va de soi que nous proposons un débat exclusivement sur le fond, et non sur nos membres, sur notre association, ou sur le "mouvement international pour la vérité" qui ne sont que des vecteurs temporaires d'une cause qui ne l'est pas.


Notes ReOpen911 :

(1) le blog 911revisited est animé par Miles Kara, ex-membre du TEAM 8 de la commission du 11 Septembre, il donne une bonne liste de liens vers les documents officiels américains les plus complets.

(2) Hören und Sehen / page 1, page 2, page 3 

(3) NEWLOOK / page 1, page 2, page 3, page 4, page 5, page 6

(4) le "complot médiatique de Février 2010" comprend aussi la publication par Le Monde Diplomatique, d'un numéro de son excellente série Manière de Voir consacré à la "Révolution culturelle d'internet". Quelle curée !

 


 

Publié dans Revue médiatique | 15 Commentaires »

URL courte : http://reopen911.info/1937.html  

Commentaires (15)

  1. kikujitoh,

    Merci beaucoup pour cet article. Gros travail mais contribution excellente !

  2. Eksmaqina,

    Très complet tour d'horizon sur la question, très bien rédigé. Félicitations.

    Une remarque cependant, à votre place je traduirais 'mainstream' en français (je vous suggère 'grand public' ), car après tout, même si le mouvement pour la vérité est majoritairement américain (ce qui nous permet à tous de faire de grands progrès en anglais/américain) il faut aussi toucher les non-anglophones.

    Bonne continuation, merci à vous et à Reopen 911.

  3. Shrykull,

    Je ne sais pas si les médias ont progressé, mais les Guignols ont bien régressé eux…

  4. Zelouille,

    Très bon article, merci.
    Juste un nom mal orthographié : "Brisard" est écrit avec un "z" à quatre reprises.

    @Shrykull : en effet, je n'avais pas encore vu ce sketch... ce serait presque impensable de revoir ça aujourd'hui. Mais où sont les rires du public... nous ne sommes pas censé les entendre normalement ?

  5. Nom (requis),

    Petite erreur :
    "5 MAI / FRANCE INTER / "La tête au carré" / un expert des constructions de grande hauteur, Thierry Paquot...", le sieur Paquot ne connait rien aux constructions tant basses que hautes.

    http://urbanisme.u-pec.fr/presentation/enseignants/thierry-paquot-65642.kjsp
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Paquot

    À t-il été présenté comme tel lors de l'émission ? si oui a t-il honnêtement protesté ?

    Par ailleurs, il serait intéressant d'étudier l'usage des « philosophes » par les médias.
    Le bagout qui les transforme en expert de tout et … de rien, est mis au service de causes hétéroclites. Platon les appelait sophistes, et c'est contre eux qu'il prônait la philosophie.

  6. bluerider1,

    @ux lecteurs

    quelques précisions ajoutées ce jour 17 Février suite à des remarques reçues. Merci de votre compréhension. C'est aussi cela la magie du net bien compris: pouvoir sans cesse améliorer la qualité de l'information transmise (à condition de le signaler, et que la grille de lecture reste intacte).

    @anonyme

    je n'ai pas pu retrouver l'émission, juste l'évocation du sujet.

  7. canaseb,

    magnifique boulot; merci a toute l equipe reopen. La sequence des guignols du 13 septembre est excellente. s'ils avaient pas le csa au cul ils pouraient ns ouvrir les yeux eux aussi, mais nous somme en france, la liberté d expression ou de pensée se degrade de jour en jour, petit a petit. Celui qui a le malheur de ne pas penser comme les autres est une menace. Je dois avouer que tt ca me deprime des fois, frustré de voir mon pays tombé aussi bas, oubliant ses valeurs les plus cheres. Vivement un coup de karcher sur ce gouvernement minable et materialiste a l extreme. Vivement la revolution !!

  8. yvesduc,

    Travail énorme !!! Merci Bluerider1 !

    Une partie des journalistes semble avoir choisi de traiter le problème par l'insulte et le mépris, comme fut traité le Front National jusqu'à l'élection de Sarkozy. Or, on sait ce qu'il advint : le Front National se retrouva au deuxième tour des élections présidentielles... Puis-je suggérer à ceux-là une autre méthode : celle consistant à répondre aux questions posées et à faire oeuvre de pédagogie aussi longtemps qu'il sera nécessaire, jusqu'à ce que les choses soient bien sues et bien comprises du public. Au contre-argument habituel consistant à dire que ce serait donner trop de publicité à notre mouvement, je réponds qu'au contraire, un débat dans lequel nos experts étaleraient leur bêtise et leur ignorance face à des experts « sérieux » qui brilleraient par leur parfaite maîtrise du sujet vaccinera durablement le public contre les « théories du complot (fausses) » et améliorera la confiance du public dans ces experts « sérieux ». Allons, pourquoi les médias rateraient-ils une occasion de briller ? (Encore faut-il, évidemment, que les choses se passent effectivement comme cela sur le plateau et que les partisans de la thèse officielle surclassent effectivement le débat...) Par conséquent, mon petit doigt me dit que la deuxième méthode devrait être plus efficace que la première.

    Yves Ducourneau

    http://www.iceberg911.net/

  9. bluerider1,

    je recommande aux lecteurs les ... 228 liens... de cet article qui, n'en déplaise aux journalistes maintream, convergent tous vers le même constat: Nous posons des questions, nous demandons des réponses. Poliment, mais fermement. Bonnes lectures.

  10. Entada,

    Chapeau bas Blue pour ce colossal travail :impressionnant !

  11. Pole,

    Blue : il manque cela : http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13542
    Mais ça n'est pas traduit (à ma connaissance) ...

  12. Toldo ,

    Très bon boulot Bluerider1!

  13. bluerider1,

    @pole

    pas traduit et difficile à comprendre en effet... d'où absence. Marie Paule Pileni (qui va l'interviewer opour reopen911 ou pour la TVlibre? ) y est consternante de béatitude comminatoire qui se résume à "Puisque je vous dis que ce sont des idioties..." . pas la peine de publier cela. Il faudra la version française complète, avec les Q/R aux autres scientifiques ET à Niels Harrit.

    @ux lecteurs

    ajouté un approfondissement de la notion de refusant/résistant d'après Philippe Breton, dont je recommande à tous la lecture. Sa grille de lecture s'applique au mouvement, à Guantanamo, aux guerres d'Irak et d'Afghanistan etc.... pourtant aucun de ces exemples si riches de cas individuels -il faut chercher certes- ne figure dans son livre... trop chaud bouillant??? ... trop casse-gueule??? Pour Breton en effet, ne relèvent de la catégorie étudiée dans le contexte qui nous intéresse... que des kamikazes extrémistes islamistes bon teint qui à la dernière minute "déteignent" et préfèrent ne pas se faire exploser avec leur ceinture de grenades et de clous. Cet "angélisme de la terreur" ( ! ) en laissera ici plus d'un rêveur, même si ce qui intéresse au premier chef Philippe Breton, pour des raisons de méthode et d'objectivité, est la réaction purement individuelle et humaine de cas isolés d'individus ayant dit "non". Milgram etc...

  14. bluerider1,

    ajouté TV7 le 25 Mars 2009, à croire que les cordonniers sont toujours les plus mals chaussés!

  15. DJDaveMark,

    Thanks pour l'article Mr. BlueRider !

Laissez votre commentaire sur cet article
Seront supprimés : Les commentaires hors-sujet et tous messages contenant des propos injurieux, offensants, irrespectueux, prosélytes, racistes, antisémites et hors sujets.
L´abus des majuscules et/ou les attaques personnelles entraîneront également la non validation du commentaire.
Ceci n'est pas un forum mais un espace de commentaires en rapport avec le contenu de cette page. Pour toute discussion, merci de vous rendre sur le forum.
Suivez notre actu sur les réseaux sociaux
Sondage HEC-REOPEN911

Sondage Reopen911

Newsletter mensuelle
Consensus911

Points de Consensus
sur le 11-Septembre

9/11 Maps

Découvrez le projet 9/11 Maps
Timeline 3D de toutes les données officielles de vols

Aidez ReOpen911 à continuer d'exister ... et à avancer

Pétition ReOpen911