Ce site dispose de deux pages d'accueil :

A l'ouverture du site, voir :

La dernière page d'accueil consultée Accueil 1 Accueil 2

Blog de l'association ReOpen911

Attentats du 11-Septembre : au-delà de la nécessité, la légitimité du doute…

Posté par Kyja le 09/09/2009

Logo Association ReOpen911La tragédie du 11 septembre 2001 est encore très présente dans notre imaginaire façonné par des images-choc surmédiatisées qui ont fait l’objet de bien peu d’analyses objectives ou de contre enquêtes sérieuses et indépendantes. L’énorme émotion suscitée par cette catastrophe a été canalisée pour appuyer, depuis 8 ans déjà, la manichéenne rhétorique de la « guerre contre le terrorisme », sur fond de « choc des civilisations »

Cette tragédie constitue l’événement fondateur, la pierre angulaire d’une dérive ultra-sécuritaire, qui conditionne les relations internationales de ce début de siècle : à travers ce choc planétaire, nous sommes entrés dans une nouvelle ère de tensions et de chaos dont nous dénonçons les prémices et les effets.

La tragédie du 11-Septembre a ainsi été utilisée pour justifier la plupart des décisions de politique étrangère des nations occidentales :
  • Déclenchement des guerres illégales en Afghanistan et en Irak : relance de l’utilisation de l’OTAN en Afghanistan où la France est toujours tragiquement présente, et mise en place d’une coalition dite internationale en Irak menée par les USA où l’on ignore tout jusqu’au nombre de victimes civiles.
  • Augmentation drastique des budgets militaires des États-Unis, et remodelage de nos armées et de nos services de renseignement sur le modèle américain entraînant en France un rapprochement dangereux entre renseignements civil et militaire.
  • Remise en cause des libertés individuelles aux États-Unis et dans de nombreux autres pays, avec par exemple les lois USA PATRIOT, la légitimation de la torture, des détentions illégales, les accords entre l’Union Européenne et les États-Unis pour le transfert des données confidentielles des passagers aériens, les vols secrets et les prisons secrètes de la CIA en Europe, ou encore les fichiers EDVIDGE et CRISTINA en France.
Les résistances contre toutes ces dérives ont été écrasées par le choc émotionnel qu’a suscité cette tragédie : aux Etats-Unis, par un patriotisme exacerbé autour de ce choc psychologique ; à travers le monde occidental, par la création, grâce aux médias, d’une menace terroriste omniprésente et barbare.
 
C’est pourquoi il est nécessaire de revenir sur ce mythe qui a permis de faire accepter l’inacceptable.
 
Dans les semaines qui suivirent le 11-Septembre, un certain nombre de familles de victimes aux États-Unis a commencé à se poser des questions face au refus de l’administration Bush à publier des preuves contre al-Qaïda. Avec courage et détermination, dans une logique de compréhension mais surtout pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus, ces familles ont commencé, d’une part à rassembler des informations autour de ces attentats et, d’autre part, à militer pour la mise en place d’une commission d’enquête indépendante. Elle sera finalement créée 444 jours après ces événements.
 
Les familles de victimes, en s’appuyant sur leurs propres recherches et celles de M. Paul Thompson, avaient identifié un certain nombre de zones d’ombres sur le déroulement de ces attentats. En juillet 2004, la commission Kean-Hamilton, du nom de ses président et vice-président, publie ses conclusions. Alors que les médias se félicitent à l’unisson de ce rapport, les familles à l’origine de la création de la commission (voir le film documentaire 911 Press for Truth) ressentent une grande déception à la lecture de celui-ci…
 
C’est alors le début d’un « mouvement international pour une nouvelle enquête sur le 11-Septembre » (« 9/11 Truth Movement »).
 
La fable de ben Laden et d’al-Qaïda racontée par l’administration Bush est de plus en plus perçue comme un « storytelling » aux innombrables rebondissements, reprise sans aucune critique par les médias de masse, et également remise en cause, à l’instar de l’étonnante histoire des attaques à l’anthrax qui ont immédiatement suivi les attentats du 11/9.
 
En effet, depuis plusieurs années, aux côtés de ces familles de victimes, des milliers de citoyens à travers le monde, principalement aux Etats-Unis et en Europe, consacrent un temps et une énergie considérables à faire le travail que le quatrième pouvoir, un des fondements de nos sociétés démocratiques, n’a pas su, pu ou voulu faire. Des dizaines de films documentaires, des livres, des centaines d’articles spécialisés traduits en différentes langues sur nombre de sites Internet ont ainsi été produits dans une logique citoyenne d’information et de réflexion.
 
Le débat s’est depuis ouvert dans le monde politique au sein de la Diète du Japon, des Parlements Européens et Canadiens, dans le monde scientifique avec les publications de Steven Jones et de Niels Harrit et aussi dans les milieux professionnels des architectes et des ingénieurs ou encore celui des pilotes d’avion, et même des pompiers.
 
Les médias de masse (sauf à de trop rares exceptions) continuent d’ignorer jusqu’à l’existence des experts de tous milieux professionnels, et a fortiori leurs questions légitimes et très documentées, qui restent toujours sans réponses satisfaisantes de la part des autorités compétentes.
 
Reste que ce sont les citoyens qui mènent et animent ce mouvement comme l’illustre bien le résultat du travail effectué bénévolement sur un site comme www.ReOpen911.info : de très nombreux films sous-titrés, des vidéos, des recherches, des traductions, des synthèses et rédactions de documents, mais encore des débats et des réflexions communes. Des dizaines de projections-débats et conférences à travers la France, la Suisse et la Belgique, ont ainsi été organisés..
 
La démarche de ce mouvement s’inscrit dans un pacifisme éclairé qui a pour objectif de comprendre la systémique de la guerre et du terrorisme. De l’incendie du Reichstag, à l’opération Northwoods, du golf du Tonkin aux différents réseaux Gladio en Europe, l’histoire aurait dû nous enseigner la prudence face à un tel attentat. Ainsi remis dans une perspective historique, il n’existe pas une seule théorie du complot, mais bien 3 différentes :
  • La théorie de l’attaque surprise, ou complot extérieur, selon laquelle 19 pirates kamikazes appartenant à l’organisation terroriste de ben Laden déjouent toutes les défenses américaines ; c’est aujourd’hui la version dite officielle des événements.
  • La théorie du « laisser-faire délibéré » ou complot extérieur, avec la volonté au sein du pouvoir politique ou militaire américain d’utiliser ce choc à des fins géopolitiques, nationales et supranationales.
  • La théorie du « déclenchement délibéré », ou complot mené de l’intérieur, par une fraction de l’appareil d’État US, dans les mêmes buts.
Les zones d’ombres de la version officielle, ses omissions et manipulations, font qu’une nouvelle enquête, internationale et indépendante s’impose au sujet de la tragédie du 11-Septembre. La discussion est pourtant rejetée de manière radicale par l’ensemble des médias de masse, alors qu’en principe, dans une démocratie, rien ne devrait empêcher la tenue de débats contradictoires sur :
Nous appelons chacun à s’informer en confrontant les différents éléments du dossier ; nous sommes convaincus qu’au terme d’une telle étude, menée en conservant son esprit critique, la plupart de nos concitoyens seront d’accord avec nos propres conclusions : la version officielle des attentats du 11/9 est fausse ! Ou comme le résume avec pertinence Giulietto Chiesa : « La seule chose dont on peut être sûr, c’est que nous ne savons rien de ce qui s’est réellement passé le 11-Septembre ».

Association ReOpen911
www.ReOpen911.info


Pour en savoir plus sur l'association ReOpen911 :

 

Publié dans Communiqués de presse | 6 Commentaires »

URL courte : http://reopen911.info/1817.html  

Commentaires (6)

  1. Bluerider,

    On peut certe dire que le mouvement est né du rapport de la commission et de la détermination de citoyens américains exemplaires. Mais bien avant ce rapport, de nombreux auteurs se sont penchés sur les zones d'ombres des déclarations officielles qui ont précédées cette enquête administrative sans pouvoirs judiciaires. Citons bien sûr Thierry Meyssan (début 2002), mais aussi en Allemagne Andreas Von Bülow (Janvier 2002), ancien ministre SPD, ou Matthias Bröckers, journaliste de droite (2002), ou encore Jürgen Elsässer, journaliste de gauche (2004)... Idem aux USA avec par exemple l'animateur radio Alex Jones, qui dénonça une possible supercherie dès les jours suivants, tout comme Eric Hufschmidt qui, s'il est avéré et absolument désolant de constater que Hufschmidt a dérivé depuis vers des eaux troubles infréquentables, n'en a pas moins produit un documentaire qui 8 ans plus tard, pose toujours les bonnes questions.

    Et que nos journalistes n'oublient pas trop vite Michael Moore non plus, dont le film Fahrenheit 911 a été tourné et monté en 2003, et qui est un réquisitoire qui appellerait une suite, sur les liens incestueux entre les princes saoudiens et la dynastie Bush flanquée de ses réseaux militaro-pétroliers. Bien sûr, aucun journaliste digne de ce nom n'a jamais osé creuser ce filon davantage, et le mois dernier, Barack Obama a appelé la cour suprême à débouter les familles de victimes qui étaient encore en procédure contre les saoudiens, et a obtenu gain de cause, au sempiternel motif de la souveraineté des Etats.

    http://www.reopen911.info/News/2009/09/03/ou-en-est-le-mouvement-pour-la-verite-en-europe-lallemagne-1ere-partie/

    Aujourd'hui, la revendication des familles de victimes ne doit pas éclipser toutes ces recherches et mises en causes trés courageuses de ces "pionniers de la cause". Bien plus, la mise à l'écart de ces recherches, à des rares exceptions près, par les grands medias occidentaux, fait de ces medias ipso facto des complices d'une "conspiration du silence" qu'il n'est jamais trop tard pour briser, tant la cohérence et la progression des informations à disposition chaque année est patente et inexorable. Rien que pour 2009: Niels Harrit publie sur la présence d'explosifs de haute technologie dans les poussières des tours, et il attend toujours une contre-publication. Barry Sonnenfeld témoigne de l'ouverture et du vide des coffres des douanes sous le WTC6 malgré l'incaccessibilité de la pièce après la chute des tours. Sibel Edmonds atteste de liens constants entre en Laden et l'administration Bush jusqu'à la veille du 11 Septembre. Les procès de Guantanamo tournent à la pantalonnade. John Farmer publie sur l'instrumentation de la commission, dans la lignée de Philip Shenon... La cause avance, que nos amis journalistes s'y intéressent, ou pas.

    Mais en France, il y a pire encore: seul le livre d'Eric Laurent a trouvé grace aux yeux des journalistes des medias grand public en 2006... mais aucun d'entre eux n'a approfondi les recherche d'Eric Laurent, ni n'en a tiré de conclusions pratiques, comme par exemple attirer l'attention des pouvoirs publics, des institutions internationales, des parttis politiques ou des syndicats, sur la nécessité de créer une nouvelle commission d'enquête internationale avec pouvoir d'assignation en justice. Bien pire, 8 ans après, et malgré ce livre, nous en sommes encore, en francophonie, à subir des documentaires aussi désinformants que les opus de M. Stephane Malterre sur CANAL+, la même chaine qui avait accueilli ET applaudi Eric Laurent. Or Stephane Malterre est à mille lieues de la vérité pour qui se documente vraiment sur le fond, et qui veut rester objectif sur les membres du mouvement. Il n'y a pas que des cinglés ou des extrémistes, qui s'intéressent à la cause. Et les vrais chercheurs sont aux USA, anciens agents de police ou de renseignement ( Michael Ruppert, Robert Baer, Paul craig Roberts), ou universitaires (liste trés longue, voir nos publications de traductions d'articles) ou journalistes indépendants ( Paul Thompson, Daniel Hopsicker, Webster Tarpley, Micheal Moore, Wayne Madsen, washington's blog, shoestring blog et j'en passe) qui travaillent avec des réseaux de contacts. ce ne sont pas des illuminés. Encore faudrait-il le dire, si c'est à eux que des CANAL+ et consorts s'intéressent, (au lieu de s'intéresser à ce qu'ils disent rappelons-le encore) . Et CANAL+ devrait nous faire part, avec brio si possible, de ses conclusions. Au lieu de se focaliser sur les dérapages de la cause, monsieur Malterre devrait lui aussi nous faire part de sa contre expertise fouillée du fond de l'enquête, présenter des documents, des témoigages nouveaux, et recouper tout cela. qui serait alors un approfondissement des explorations de Eric Laurent. mais non. Aucune cohérence éditoriale de CANAL+. Juste de l'audimat et le souci de plaire à l'air du temps, décidemment en mal de vérité.

    Quant à la commission d'enquête, elle devrait rassembler des membres possèdant à la fois les compétences juridiques pour mener à bien l'enquête, et la force de leur indépendance vis-à-vis des pouvoirs supranationaux suscerptibles d'avoir eu un lien avec l'organisation de ces attentats: conglomérat militaro-industriel, finance et immobiler international, agences de renseignement occidentales et moyen-orientales, et malheureusement l'administration américaine, ce qui rend la procédure bien hypothétique à ce jour, mais qui ne constitue pas une raison pour ne pas avertir les peuples de l'importance justifiée d'une nouvelle enquête, tout simplement pour contribuer à restaurer les bases de relations internationales plus saines, et par là les possibilités de stabilisation et de paix dans le monde.

  2. Comedy,

    bien vu, bien résumé par ce bon suiveur de l'affaire ! Il faudrait évaluer le nombre de personnes impliquées dans ce scandale planétaire : forces armées et services spéciaux; combien savent quelque chose de vraiment important (je pense aux opérateurs-radar militaires) . Cinq témoignages significatifs à charge seraient un rude coup à la version officielle; et -rêvons un peu ! - un repenti..qui dormirait très mal depuis 8 années pourrait se 'sacrifier' ??! Le 'Watergate' avait bien eu la 'chance' de cette "gorge profonde" qui alimentait le journal jusqu'à la chute du Président en exercice !...Une seule enquêye bien creusée ferait chavirer la thèse officielle qui est déjà tellement grossière en elle-même ! Ce vol UA 93 soit-disant écrasé à Shankville en Pennsylvanie : aucune photo disponible significative; quelle escroquerie !! penser que l'équipage et les passagers ont subi le même sort que ceux du vol AA 77..c'est-à-dire réduits en confettis comme les appareils eux-mêmes (mais OÙ ?) !! Voilà ce qui est imaginable et 'croyable'. Comment de tels crimes resteraient impunis ? et il est presque rassurant qu'un tiers ces citoyens américains croie leur gouvernement impliqué là-dedans : " INSIDE JOB " .
    pour ceux qui ont des talents de scénaristes et réalisateurs de jeux video, ce serait un bon défi que d'imaginer un super jeu de rôle sur le thème du 11 Sept. 2001 avec une belle brochette d'acteurs principaux et secondaires a partir de la masse considérable de données collectées et critiquées. Ce serait intéressant que ce jeu devienne disponible et connaisse un meilleur sort que ' JFK reloaded ' !....
    les anniversaires : c'est pour les cadeaux et les bonnes surprises, non ?!! Alors , disons que nous ne sommes pas à l'abri d'une (bonne ! )

  3. alexov,

    Très bon article qui résume bien l'affaire. A diffuser à tous vos contacts pour qu'enfin le silence se brise et les médias se remettent en cause. Ne lachons rien !

  4. Luisa,

    Ce soir, le 10 septembre, il y avait un documentaire justement sur le 11 sept. où finalement il n'y avait rien de nouveau.
    Dylan Avery qui était à quelques reprises figurant et il a mentionné ceci: "je crois qu'il y aura une nouvelle enquete mais j'ai bien peur qu'elle sera sous la gouvernance américaine ce qui ne fera pas avancer la cause. Il y aura encore des "cover-up", c'est ce que je crains." Ah oui, j'oubliais, le documentaire fut montré au Canada en Anglais. Il y en avait un autre en francais au Québec mais de moindre importance. L'important ici c'est qu'on en parle.

  5. Remi,

    Juste une petite correction, vous dites 444 jours pour l'ouverture de l'enquête officielle et 441 jours dans votre documentaire "Jeudi investigation". Veuillez corriger cela par rigueur journalistique. Bon courage à tous.

    Un résistant.

  6. zery,

    Tout simplement exellent, à reprendre sans modération en tout lieu et en toute occasion. Rajouté à la contre-enquete video "Jeudi Noir de l'Information" et aux derniers articles publiés sur reopen-news, ca donne un très bon support pour attaquer la rentrée et continuer de diffuser l'info. merci.

Laissez votre commentaire sur cet article
Seront supprimés : Les commentaires hors-sujet et tous messages contenant des propos injurieux, offensants, irrespectueux, prosélytes, racistes, antisémites et hors sujets.
L´abus des majuscules et/ou les attaques personnelles entraîneront également la non validation du commentaire.
Ceci n'est pas un forum mais un espace de commentaires en rapport avec le contenu de cette page. Pour toute discussion, merci de vous rendre sur le forum.
Suivez notre actu sur les réseaux sociaux
Sondage HEC-REOPEN911

Sondage Reopen911

Newsletter mensuelle
Consensus911

Points de Consensus
sur le 11-Septembre

9/11 Maps

Découvrez le projet 9/11 Maps
Timeline 3D de toutes les données officielles de vols

Aidez ReOpen911 à continuer d'exister ... et à avancer

Pétition ReOpen911